Remise à l'eau Néréïdes

Les membres de l'association AMARRAGE vous convient à la remise à l'eau de la "NEREIDES", barquette chalutière de Grandcamp de 1930 après 5 années de restauration,
le Jeudi 7 juillet 2016 à 11h
à la cale du pôle nautique (école de voile) de Cherbourg en Cotentin.
 

"Néréïdes" en bref

 

Propriétaire : association amarrage CH 273842

 

Barquette chalutière de Grandcamp Gréement aurique

 

Construite aux chantiers Longuemarre en 1930

 

Utilisation : Chalut latéral à perche pêchait en baie de Seine

 

Exemplaire unique, classée au patrimoine régional des

monuments historiques

 


 

L'histoire de la "Néréïdes" de 1930
jusqu'à nos jours
 
Le 28 mars 1930 la « MAURICET » (possède le nom de la femme du propriétaire MAURICETTE transformée en MAURICET par une erreur des affaires maritimes) ; barquette de grancamp à chalut latéral ; vient de naître dans les chantiers Longuemarc et reçoit son certificat de construction. Non motorisée et gréée en côtre (gréement aurique, foc, trinquette), elle partira pour la pêche en baie de Seine.

En 1936, son deuxième propriétaire la ramène à Port en Bessin et lui donne Grandcamp comme port d’attache.
 
Diaporama

Le 07/08/1961, seul exemplaire restant de ce type, elle est rachetée par Mr Lemenuelle Claude et a pour port d’attache Cherbourg. Son utilisation est la pêche et les promenades en mer à Cherbourg (première à le faire). La rehausse d’un bordé lui permet alors d’atteindre les normes de sécurité.

Quelques années plus tard, la « MAURICET » passe de la pêche à la plaisance et faillit terminer sa vie l’hiver 1987 lors d’une tempête très violente. Elle se couche sur son ber et se fracasse trois membrures, cinq bordés et la ventrière.

Abandonnée pendant deux ans, elle est considérée comme une épave. Attiré par cette barquette et passionné de restauration, Alain PERRINE la rachète pour la somme 3000 francs. Il la répare provisoirement afin de la remettre à l’eau pour lui permettre de gonfler. Ainsi, mise à quai dans le port des Flamands, Alain entreprend les premiers travaux en supprimant les pièces «malades» qui s’avèrent être beaucoup plus nombreuses que prévu : toutes les allonges de membrures, le pont, le tableau, les étraves et une grande partie des bordés sont à changer.

Mais le temps et l’argent commencent à manquer. En effet, en décembre 1989 Alain est sollicité par l’association Amarrage ; créée par un service de santé mentale ; et en devient le technicien bénévole et entreprends alors la restauration d’une magnifique vaquelotte ; mourante à 80 % ; l’ANGELUS qui participera à Brest 92, navigue dans la rade de cherbourg et les environs.

Fin 1992, la restauration de la « MAURICET » reprend, elle est grutée dans le parc des Flamands pour terminer la coque, passer les barreaux de pont et
y ajouter une cabine.

En avril 1995, Alain la nomme « Néréïdes » (qui sont les cinq filles des Dieux Grecs de la marine néréide et Doris).

En mai, les travaux de peinture commencent et sa silhouette magnifique est donnée ! Avec son ami « JOJO », la vitalité de la Néréides lui ait redonné en l’équipant de son premier moteur (un MWM Renault) qui, lui aussi, a du être refait. Son second lancement, début juin, lui permet de participer au rassemblement de bateaux traditionnels de Cherbourg nommé « Toutes voiles Dehors » où elle a fait la une des journaux locaux avec son grand pavois en attendant sa « garde robe » (ses voiles).
En été, première mise à disposition de la Néréïdes auprès des adhérents de l’association Amarrage.

A l’automne, elle retourne au sec pour recevoir ses aménagements intérieurs. Alain profite de l’hiver pour fabriquer des poulies, des taquets, des esparts, préparer des drisses et choisir l’arbre en sapin rouge pour son mât définitif et pouvoir l’armer de ses haubans et ferronneries. Il ne lui manquera alors que ses voiles pour pouvoir pavoiser dans les rassemblements organisés dans la région : à Barfleur pour le lancement du canot de sauvetage, à Cherbourg pour l’accueil de la Starmanche… et pour ses navigations sur les côtes de la Manche et en baie de Seine.

En 1997, Alain Perrine crée avec d’autres membres d’Amarrage et quelques proches l’association « Voiles Ecarlates », afin de mettre la Néréïdes à disposition de différents publics.
En 2001, Alain devient technicien salarié de l’association Amarrage (financièrement assuré par le Centre Hospitalier Spécialisé de la Fondation Bon Sauveur de Picauville), et fait don de la Néréïdes à Amarrage.
Suite à cela, un moteur neuf de 60Cv est acheté subventionné par l’association des commerçants de Cherbourg grâce aux bénéfices réalisés par la Trinquette lors de manifestations nautiques.

La Néréides navigue sous pavillons Amarrage jusqu’en 2009, date à laquelle une restauration en profondeur est décidée en raison de la vétusté de sa structure.
 
Malgré l’ampleur des travaux à prévoir, il a toutefois été décidé d’entreprendre sa restauration intégrale. C’est un navire auquel nous sommes très attaché à l’association et ce pour plusieurs raisons :

- D’une part, il a été cédé à l’association par Monsieur Alain Perrine, premier charpentier bénévole d’Amarrage.
- D’autre part, c’est un exemplaire unique, dernier survivant de la flottille des barquettes chalutières de Grandcamp, sa construction date de l’année 1930.
- Enfin, c’est notre plus grosse unité, celle qui nous permet d’embarquer un maximum de patients puisqu’elle peut accueillir à son bord un équipage de dix personnes.


Sa restauration complète est en cours depuis 2011. Les parties maitresses (étrave, quille, étambot) ont été changées de même que les membrures (réalisées en lamellé-collé) et les borées. Le pont, la cabine,  sont également terminés. le moteur sera reposé à l'atelier avant juillet par l'AFPA. L’aménagement intérieur est cours de finalisation (réalisation du carré et des couchettes).

 

http://www.amarrage-asso.fr/uploaded/photo/la-vie-de-l-atelier-mars-2016-56f2eec00a0cf.jpg

 

Il restera encore à s'occuper suite à la remise à l'eau de l’installation électrique et des éléments de sécurité (VHF, GPS et sondeur), et de la reconstruction du gréement (mature et jeu de voile). Pour financer ces derniers travaux nous avons lancer un appel aux dons (Le dossier est téléchargeable sur notre site).


Cette reconstruction a joué un rôle très fédérateur auprès des adhérents et patients. Toute l'association s'est très investi depuis 5 ans dans ce chantier et nous sommes tous impatients de revoir notre bateau à l’eau.

Ce sera l'occasion donc de se retrouver tous ensemble à cette remise à l'eau pour une belle fête.



Réagir


  • CAPTCHA

Les bateaux jouets 2017 (31)

Amarrage : La belle équipe

France 3 : Initiative: des bateaux qui restaurent les hommes

Calendrier

« Août 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Mises à jours

  • Léo B. a ajouté des photos

    Il y a 1 mois

  • Léo B. a ajouté des photos

    Il y a 1 mois

  • Léo B. a ajouté des photos

    Il y a 1 mois

  • Léo B. a ajouté des photos

    Il y a 1 mois

  • Léo B. a ajouté des photos

    Les bateaux jouets 2017

    Il y a 1 mois

Lettre d'information

  • Inscrivez votre adresse mail pour recevoir toutes les nouveautés du site (le lundi matin)



}